Les évènements

La nuit du samedi 29 2006 une « Nuit de Folie »

 image20565976192144.jpg

Coups de fusil devant une discothèque « nuit de folie » de Garchizy    

C’est vers deux heures du matin dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 avril 2006 qu’une quinzaine de jeunes venus du quartier de la Grande Pâture à Nevers se sont vus refuser l’entrée de l a discothèque « Nuit de Folie » de Garchizy, au nord-ouest de Nevers. Une violente rixe s’en est suivie, qui a mis aux prises les trois physionomistes de l’établissement et la bande de jeunes dont plusieurs membres s’en sont pris aux murs de l’établissement avec des barres de fer et une masse. L’un des physionnomistes a alors sorti son fusil de chasse et tiré sur le groupe, blessant t rois jeunes, âgés de 25 à 30 ans, touchés par des plombs, l’un à la main, l’autre à l’abdomen et le troisième à la tête. Ce dernier, dans le coma, a été transféré au CHU de Clermont-Ferrand où son état est jugé critique. Immédiatement alertés, une quinzaine de gendarmes sont intervenus pour faire évacuer la discothèque où un vent de panique a soufflé et ramener le calme.

 

 

 

Marche silencieuse à Nevers après des tirs devant une discothèque

marche.jpg 

Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi en témoignage de soutien aux trois jeunes victimes de tirs devant une discothèque, le week-end dernier. Azouz Begag, ministre délégué à la promotion et à l’égalité des chances, et Dominique Sopo, président de SOS Racisme, étaient présents au sein du cortège. De 2.000 à 4.000 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont défilé silencieusement samedi après-midi à Nevers en hommage au jeune homme grièvement blessé le week-end dernier par un agent de sécurité d’une discothèque à Garchizy (Nièvre). Organisé par un « comité de soutien aux familles », composé de proches de la victime et de deux camarades également blessés, le cortège s’est rendu du palais de justice à la préfecture où il s’est dispersé sans incidents. Au sein du cortège se trouvaient notamment Azouz Begag, ministre délégué à la promotion et à l’égalité des chances, François Patriat, président de la région Bourgogne, Dominique Sopo, président de SOS Racisme et Richard Impenge,président de Sos racisme de la Nièvre. De nombreux participants portaient un brassard blanc et un t-shirt barré des mots « Justice pour tous« , avec le prénom des trois jeunes gens blessés inscrits au dos. Le jeune homme blessé à la tête toujours dans un état critique Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, deux jeunes hommes, rejoints par une quinzaine de camarades, s’étaient vu refuser l’entrée de la discothèque « Nuit de folie » à Garchizy pour des motifs inconnus. Sans que l’ordre des événements ne soit encore établi, un co-gérant a apporté son arme, qui a été utilisée par un portier puis un autre employé. Un jeune homme atteint à la tête se trouvait toujours samedi dans un état critique. Deux autres ont été plus légèrement blessés

 Vidéohttp://www.dailymotion.com/video/x36qom

 

 

 

Laisser un commentaire




Devil In Disguise |
SOU DES ECOLES |
Ecole de Sainte Marie des C... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Noblesse du Ponthieu-Vimeu
| africespoir
| ASL Croix St Pierre